Nathalie Vanvelthoven is Vooruit.brussels kandidaat voor het Europees parlement - Vooruit.brussels

Nathalie Vanvelthoven est candidate au Parlement européen pour Vooruit.brussels

Lors du congrès de Vooruit.brussels, Nathalie Vanvelthoven a été officiellement désignée quatrième candidate bruxelloise au Parlement européen.

Vanvelthoven a complété ses études en sinologie à l'Université de Gand, suivie d'un master en relations internationales en Chine. Son parcours l'a ensuite conduite à Bruxelles, où elle a continué avec un master en sciences politiques à la VUB. C'est là qu'elle développe son intérêt pour la politique à travers Jongsocialisten VUB.

« J’ai étudié en Chine et j’ai vu ce que signifie renoncer aux libertés civiles. Il ne s’agit, là-bas, pas d’une question hypothétique ou théorique », a-t-elle déclaré.

L'Europe est la solution

Son engagement sur la scène politique européenne vient de sa conviction que les questions qui la préoccupent - telles que le climat, la position de l'Europe dans le monde et notre bien-être - sont des thèmes qui doivent être traités au niveau européen. « L'Europe est la solution, mais celle-ci doit être plus sociale et démocratique », souligne-t-elle.

Cela nécessite certes une réforme du droit de veto des États membres, mais elle ne voit pas d’autre alternative qu’une Europe plus forte et sociale. À titre d’illustration, elle cite comme exemples la récente crise énergétique et la dépendance à l’égard de la Chine. Il devient alors clair que les États membres agissants seuls n’ont pas d’avenir. L’Occident devra adopter une approche organisée à l’égard de la Chine s’il veut réduire sa dépendance à son égard. Surtout lorsqu’il s’agit de matières premières critiques.

Expérience, perspicacité et amitié

Après ses études, Vanvelthoven a rejoint le Vooruit, où elle a commencé sa carrière au Parlement bruxellois, puis a travaillé comme collaboratrice de la députée européenne Kathleen Van Brempt. C'est également Van Brempt, arrivé deuxième en juin (derrière Bruno Tobback), qui a convaincu Vanvelthoven de se présenter comme candidate au Parlement européen.

« Une nouvelle dynamique est apparue au sein de Vooruit en raison de la présence de jeunes qui ne croient plus à la politique de papa. Elle doit être plus humaine, plus féminine, plus jeune et plus diversifiée », a-t-elle souligné.

L'avenir de la politique

Enfin, Vanvelthoven souligne également la nécessité d'une plus grande conscience politique chez les jeunes, d'autant plus que la Belgique est l'un des rares États membres où les jeunes de 16 ans et plus peuvent voter aux élections européennes. Par ailleurs, elle exprime son inquiétude quant à la simplification des messages politiques sur les réseaux sociaux et prône un retour à une approche politique plus complexe et sérieuse, loin du simple divertissement.